Sur la ligne de front

14-18 en godasses, par les étudiants de l'Ecole de journalisme de Lille

Le « sauveur de Nancy ». C’est ainsi qu’a été surnommé le général Édouard de Curières de Castelnau, l’emblème du bataillon qui marchera de Nancy à Badonviller.

Publié le 3 mars 2014 ·

Lenny, Vianey, Vincent, Nicolas, Clément et Sonia marchent sur les pas du général de Castelnau. Cent ans après, notre bataillon foulera l’ancienne ligne de front où combattait l’armée dirigée par notre général. Nous découvrirons la ville où était installé son quartier général, ainsi qu’une association qui se bat pour la reconnaissance de la bataille du Grand Couronné, grâce à laquelle Castelnau fut surnommé le « Sauveur de Nancy ».
S’il est uni, notre bataillon devra tout de même se séparer. Tour à tour, certains marcheront sur les sentiers de la guerre tandis que d’autres quadrilleront la Meurthe-et-Moselle à la découverte des vestiges incontournables de la Grande guerre.
Au fil de ces cinq jours, notre bataillon écoutera de la musique de poilus, se fera expliquer ce qu’était le « Gros Max » et se laissera surprendre par les rencontres impromptues qui jalonneront son chemin.

Mots-clés : , , , .

Sur la route du neuvième bataillon :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>