Sur la ligne de front

14-18 en godasses, par les étudiants de l'Ecole de journalisme de Lille

A Mancy Didier Blanchard collectionne des objets de la Grande guerre, qu’il expose dans son restaurant. Président de l’association « Le Poilu de la Marne », il a « tout quitté pour vivre de [sa] passion ». Mi-soldat, mi-collectionneur, Didier Blanchard s’anime quand il nous parle de la guerre 1914- 1918. Plus qu’une passion, c’est tout un héritage […]

Publié le 5 mars 2014 · Article et diaporama sonore du bataillon de Bouna Alboury N’diaye

A Mancy Didier Blanchard collectionne des objets de la Grande guerre, qu’il expose dans son restaurant. Président de l’association « Le Poilu de la Marne », il a « tout quitté pour vivre de [sa] passion ».

Mi-soldat, mi-collectionneur, Didier Blanchard s’anime quand il nous parle de la guerre 1914- 1918. Plus qu’une passion, c’est tout un héritage qu’il souhaite faire perdurer : celui de son grand-père, prisonnier de guerre. Imprimeur, il a changé de métier en 2006 pour ouvrir un restaurant. A La Madelon, il expose les pièces qu’il collectionne avec fierté : des costumes d’époque, des affiches, des objets…. Président-fondateur de l’association « Le Poilu de la Marne », il organise aussi des reconstitutions de combats de la Grande guerre. Même son numéro de téléphone se termine par 14 18.

 

 

Mots-clés : , , , , , , .

Sur la route du septième bataillon :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>