Sur la ligne de front

14-18 en godasses, par les étudiants de l'Ecole de journalisme de Lille

Nos journalistes vous emmènent visiter les caves Taittinger, à Reims, à la recherche de graffitis datant de la Première Guerre mondiale.

Publié le 8 mars 2014 · Chloé Cohen - Vidéo : Robin Prudent

Des graffitis et gravures, traces de la Première Guerre mondiale, sont encore visibles aujourd’hui sur les parois des caves Taittinger.


Entre 1914 et 1918, civils et soldats vont descendre dans les galeries souterraines de la ville de Reims, capables d’accueillir un très grand nombre de personnes, pour échapper aux bombardements. Commence alors une vie sous terre, à l’abri de la guerre : des hôpitaux et des écoles se mettent en place dans les caves de Champagne. L’historien Jean-François Boulanger, responsable de l’organisation du centenaire 14-18 avec la mairie, raconte comment les Rémois ont vécu dans ces caves. Des graffitis et gravures en tous genre laissent deviner la vie qui s’est organisée à 18 mètres sous terre pendant la guerre.

Une immersion à prolonger avec la vidéo ci dessous :

(© Musique : Ruby Cassaya – Muse De Funk)

Mots-clés : , , , , , , .

Sur la route du septième bataillon :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>